TITANIX

DECEMBER 2018

CONFORT MENTAL accueille le dernier épisode de la tournée 2018 du duo TITANIX (Alice Hauret-Labarthe & Tien Ngoc Ngô-rioufol) en collaboration avec Romain Guillet.


Visites privées le vendredi 30 Novembre 2018 de 22h à 6h.

Visite collective le samedi 1er décembre 2018 entre 18h et 22h.


----


On s'assoit sur des coussins au sol, s'allonge sur un matelas de soie, se balance dans un hamac. Parfois, on se faufile entre des tissus suspendus par un réseau de cordes. On esquive ou se cogne dans des modelages de terre crue, contrepoids nécessaires au maintien de cette architecture de toiles. Ça sent l'huile de lin ; vérifier si la peinture est bien sèche. Elle l'est. Alors on s'étire sur les motifs et on s'installe dans cette nouvelle zone de confort. Et même plus : on s'y fait place et on y reste. TITANIX est un projet collaboratif nomade. D'abord il y a une nécessité : faire escale quelque part sans vraiment savoir ni où nicomment. Et puis il y a des gestes, de nuit, de jour, sur un temps long ou court — peindre et coudre. Découper des formes de peinture colorée sur des tissus dessinés. Alice Hauret-Labarthe et Thien Ngoc Ngo-Rioufol fabriquent par leur pratique partagée des objets qui font lieu. L'histoire a des airs de petite épopée et a commencé à Athènes. 

Dès lors, la résidence sera marathon : 2018, un an durant, les points de chute sont à chaque fois renouvelés. Hasard et nécessité. Le duo travaille avec l'existant, le sur place, auquel il agglomère le précédent qu’il soit pièces ou contextes.

Il s'agit avant toute chose de faire lien en faisant lieu. Inventer ce lieu revient ici à faire place et laisser la place à. Céder n’est jamais que prévoir l’autre. Le duo s’élargit au public, ami·e·s de passage, artistes convié·e·s. Les un·e·s ou les autres, même chose. La résidence est englobante et devient la pièce même de l’exposition proposée. Les installations accueillent en une jubilation confondue toutes les pratiques — poésie, peinture, sculpture, vidéo, couture, design, performance —, et leur anonymat permet à chacun·e de se cogner au réel, sortir de sa zone de confort.

TITANIX est un prétexte et son engagement est total : faire place c’est aussi faire communauté.


Diane Turquety

photos : R. Guillet

HALOMANS TITANICAE